Jean-Pierre Norguet

Kinésiologie  &  Gestion du stress

Actualités

Etant retenu par un projet de recherches, je suis indisponible pour une durée indéterminée.

NB : Je vous tiendrai au courant de la reprise de mes activiés via la lettre d'information.
A bientôt et bonne rentrée 2014 !

Lettre d'information

En préparation

Forêt

Sérénité

L'intégration cérébrale : une méthode brève, efficace et durable de gestion du stress et des émotions

Les effets du stress

Lorsque nous sommes sous stress, il nous devient impossible de réfléchir avec sérénité. Notre pensée consciente s'obscurcit et laisse la place aux émotions : colère, peur, chagrin, culpabilité, etc. Outre les sensations désagréables, ces émotions alimentent une réflexion intérieure intense qui finit par tourner en rond. Ces réflexions se fixent sur une situation extérieure, une relation ou une perception de soi, dans laquelle nous cherchons à réduire notre inconfort. Ce qui nous manque, c'est le sentiment de disposer d'un choix acceptable qui puisse nous motiver et nous satisfaire, sans quoi nous évitons les émotions désagréables sans parvenir à créer ce que nous voulons.

La cause du stress

Avant d'être émotionnelle ou psychologique, la réaction de stress est avant tout physiologique. Face aux situations perçues comme menaçantes, notre cerveau désactive la zone de pensée consciente au profit de notre zone de survie. Le mode opératoire de cette zone de survie est de choisir très rapidement entre la fuite, la lutte ou l'inhibition de l'action. Pour faire ce choix, notre cerveau tente d'associer de manière inconsciente les circonstances présentes à une situation stressante vécue dans le passé. Cette association nous fait vivre le présent avec les mêmes ressources et les mêmes émotions que dans l'adolescence, l'enfance ou la vie prénatale.

Le récession d'âge

Le but de la gestion du stress par kinésiologie est de trouver dans le passé l'événement mal vécu à l'origine du stress. Pour le trouver, nous disposons du test musculaire de précision qui permet d'instaurer un dialogue avec le corps. A l'aide du test, nous pouvons retrouver l'âge de l'événement mal vécu et l'émotion qui y est associée. Par la prise de conscience, nous pouvons intégrer cette émotion de manière douce et dissiper le stress. Après intégration de l'événement dans la zone de pensée consciente, la zone de survie se relâche, le stress diminue et notre intelligence rationnelle nous permet de faire des nouveaux choix dans notre vie.